Oh, femme d’Afrique !

Rappelé à Dieu le 1er juillet 2009, le fils du Messie, Chérif Ousseynou Lahi, a toujours eu un auditoire privilégié : les jeunes et les femmes. Dans un de ses discours, il lance un message impressionnant aux femmes. Il est toujours actuel. Lisez plutôt.

Chérif

« Oh femme d’Afrique, femme de mon pays, femme du monde entier, tu détiens les plus grandes faveurs puisque c’est toi qui a enfanté les Prophètes, les Waliyous et autres hommes saints. Comme dit la chanson : "La femme est l’avenir de l’homme" donc tu es l’espoir de l’Afrique. C’est pourquoi nous te demandons plus de tendresse et de compréhension à côté de ton mari chagriné par le chômage, la pauvreté et les difficultés de nos temps.

Femme, tu es l’école de la vie, ton succès est la réussite de toutes les nations et ton échec fait tomber piliers d’une nation. Femme de mon pays, méfies-toi des baptêmes, mariages et toutes autres festivités mondaines. Le Bon Dieu n’aime pas le gaspillage. Prends conscience, travaille pour ton pays, sois le tisserand, le chef d’entreprise, le tailleur, l’éducatrice, celle qui nous fera respecter par les occidentaux, libères toi en Dieu. Refuses d’être l’objet de qui que ce soit puisque le Bon Dieu t’a accordé une sourate toute entière dans le saint Coran.

Ton Prophète Seydina Limamou Laye (PSL) a fait de toi une référence puisqu’il t’a donné le tawhit à chanter partout où tu es. Femme de mon pays, femme de toutes les couleurs, tu as le droit d’éducation sur tes enfants, choisis leurs les meilleurs compagnons. Tu seras responsable devant le Bon Dieu ici bas et dans l’au-delà. Inculques leur les connaissances de l’école occidentale et surtout n’oublies guère de leur enseigner le saint Coran puisqu’on le leur demandera demain. Femme de mon pays, femme de toutes les couleurs, ton Prophète Seydina Limamou te rappelle les exigences de la prière car, dans le tombeau, les anges Nakir et Mounkar t’interrogeront. N’oublies pas de te purifier par l’ablution puisque ton Prophète a signé un contrat avec l’eau. N’oublies pas de jeûner pendant le mois béni du ramadan et de verser la zakat pour purifier et fructifier tes richesses.

Ton Prophète te demande de te méfier de ton pire ennemi la "vie" car elle cherche toujours à te trahir. N’oublies pas de protéger ton environnement puisque Dieu aime la propreté et nul n’entrera au paradis s’il n’est pas propre. Fais attention à ta santé et évite l’excès de consommation de certains aliments et surtout sucrés. Sois honnête et évite d’approcher la richesse des orphelins puisque le Bon Dieu l’interdit. N’oublies pas que l’aumône est le remède qui épargne les hommes des calamités et qui attire la chance.

Femme, tu es le remède de l’homme. Que le Bon Dieu répande sa miséricorde sur le pays entier et sur la terre. AMINA Allahouma Sali Alaa Seydina Mouhamadine wa salime. »