Baye Ndjine Thiaw Lahi aux commandes.

Baye Ndjine

Le Samedi 14 décembre 2013, profitant de sa première sortie après la célébration des 118 mariages à Yoff, Baye Ndjine Thiaw Lahi est revenu sur l’historique des mariages en insistant surtout sur les recommandations faites à lui par Mame Alassane Lahi, 4ème Khalif  de l’Imam. « C’est en 1999 qu’il m’a demandé de prendre en charge l’organisation de la cérémonie de célébration des mariages.»

Répondant aux détracteurs de la communauté, le fils de Chérif Abdoulahi est catégorique : « Ces mariages qui sont conformes à la charia ne sont pas des mariages forcés ni de la pédophilie. Cela est conforme à la loi dans la mesure où les mariages ne sont consommés que quand les mariés sont majeurs. Ajouter à cela, cet enseignement de l’Imam Mahdi lutte contre les castes et le matérialisme qui gangrène notre société. »

Paru dans le N°2 de Waa SOODAAN du 1er mars 2014